CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2007-2008 > MARSEILLE (CIRA) : Conférence-débat animée par le C.R.A.S sur le thème (...)

samedi 5 avril 2008 |

MARSEILLE (CIRA) : Conférence-débat animée par le C.R.A.S sur le thème Mouvement Ibérique de Libération

samedi 5 avril 2008

MARSEILLE (CIRA) : Confé­rence-dé­bat ani­mée par le C.R.A.S.

Pour qui s’in­té­resse aux mou­ve­ments contes­ta­taires, le MIL (1000 en es­pa­gnol ou Mo­vi­mien­to Ibe­ri­co de Liberación) est une pièce de la mo­saïque. Liée à l’émer­gence d’un mou­ve­ment ou­vrier ra­di­cal en Es­pagne aux dé­buts des an­nées 1970, son ac­tion s’est tra­duit par une vo­lon­té d’ame­ner un sou­tien concret aux luttes ou­vrières et de pu­blier des ana­lyses sur ces der­nières et des textes ou­bliés de la gauche com­mu­niste eu­ro­péenne en rup­ture avec le mar­xisme-lé­ni­nisme et le sta­li­nisme… dans un pays où le simple fait d’écrire un tract ou d’as­sis­ter à une réunion pou­vait vous conduire en pri­son pour un bout de temps.
Le MIL s’au­to­dis­sout en août 1973 mais il se­ra sur­tout connu avec la cam­pagne de so­li­da­ri­té à la suite des ar­res­ta­tions de sep­tembre 1973 et l’exé­cu­tion de l’un de ses membres, Sal­va­dor Puig An­tich, le 2 mars 1974.
La gauche et les ca­ta­la­nistes ont vou­lu pré­sen­ter les membres du MIL comme des an­ti­fas­cistes mais la réa­li­té est autre : « Nous étions re­belles à la dic­ta­ture fran­quiste mais aus­si à l’ordre ca­pi­ta­liste et à la vie quo­ti­dienne mé­tro-bou­lot-do­do qu’il im­po­sait »
Le livre, Mou­ve­ment Ibé­rique de Li­bé­ra­tion, mé­moires de re­belles, com­po­sé des té­moi­gnages des dif­fé­rents pro­ta­go­nistes, s’in­té­resse da­van­tage au vé­cu des membres du MIL et à leur dé­marche qu’à l’as­pect pu­re­ment po­li­tique parce que l’his­toire même du MIL est bien plus élo­quente que la plu­part des ana­lyses cri­tiques faites sur lui. Non seule­ment de faire vo­ler en éclat le cli­ché ré­duc­teur et consen­suel du groupe an­ti­fran­quiste, elle tord le cou à de nom­breuses idées reçues à son su­jet, no­tam­ment celles qui ré­duisent l’uti­li­sa­tion des fruits des ex­pro­pria­tions « aux fi­nan­ce­ments des caisses de gré­vistes et des édi­tions ».
En même temps que les ac­teurs forgent le MIL, ils ap­prennent à vivre en rup­ture avec le mode de vie do­mi­nant. C’est l’ap­pren­tis­sage du com­bat po­li­tique et de la clan­des­ti­ni­té avec son lot de cer­ti­tudes, de ques­tions, avec ses mo­ments de joie et ses dan­gers.

Pro­jec­tion d’un do­cu­men­taire sur le MIL d’une quin­zaine de mi­nutes.

CRAS : BP 51026, 31010 TOU­LOUSE ce­dex 6
cour­riel : cras.tou­louse@wa­na­doo.fr