CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2008-2009 > MARSEILLE (CIRA) : Causerie animée par Cédric Biagini. Les Diggers. (...)

samedi 6 juin 2009 |

MARSEILLE (CIRA) : Causerie animée par Cédric Biagini. Les Diggers. Révolution et contre-culture à San Francisco (1966-1968)

samedi 6 juin 2009

MARSEILLE (CIRA) : Cau­se­rie ani­mée par Cé­dric Bia­gi­ni. Les Dig­gers. Ré­vo­lu­tion et contre-culture à San Fran­cis­co (1966-1968)

« eve­ry­thing is free, do your own thing ». Au­tomne 1966, c’est avec ce mot d’ordre que les Dig­gers, un pe­tit groupe de jeunes ré­vol­tés is­sus du théâtre, cherchent à ra­di­ca­li­ser les en­fants fleurs en train de conver­ger vers San Fran­cis­co. Ré­fé­rence faite aux pay­sans an­glais du xviie siècle me­nés par Ger­rard Wins­tan­ley qui s’étaient ap­pro­priées des terres sei­gneu­riales pour les culti­ver en com­mun, les Dig­gers de San Fran­cis­co s’em­parent du quar­tier de Haight Ash­bu­ry et y cultivent les graines d’une uto­pie en acte. Par­ti­sans du « théâtre gué­rilla », ils mettent en scène leur rêve d’une vie Libre et Gra­tuite, dis­tri­buent des re­pas, ouvrent des ma­ga­sins gra­tuits, or­ga­nisent de gi­gan­tesques fêtes…, et ré­clament la rue comme théâtre de leurs ac­tions po­li­tiques cri­tiques, sub­ver­sives et fes­tives. En­trés dans la lé­gende de la contre-culture avec le flam­boyant ro­man au­to­bio­gra­phique d’Em­mett Gro­gan, Rin­go­le­vio, les Dig­gers ont tra­ver­sé les an­nées 1960 comme un de ces « or­gasmes de l’his­toire » qui jaillissent ça et là, aus­si in­tense que court, et pour le­quel il est au­tant ques­tion de ré­vo­lu­tion que de plai­sir…

L’Echap­pée
Avec Cé­dric Bia­gi­ni, ani­ma­teur des Edi­tions L’échap­pée

Créées en 2005 par deux mi­li­tants li­ber­taires, Cé­dric Bia­gi­ni et Guillaume Car­ni­no, les édi­tions L’échap­pée, struc­ture in­dé­pen­dante, pu­blient des livres qui donnent à pen­ser dans cette so­cié­té du loi­sir et du di­ver­tis­se­ment per­ma­nent.
S’ins­cri­vant dans l’his­toire du mou­ve­ment ré­vo­lu­tion­naire, la col­lec­tion « Dans le feu de l’ac­tion » re­trace l’his­toire de groupes ou de mou­ve­ments trop sou­vent mé­con­nus (Pan­thères noires, Dig­gers, En-de­hors, Mil, RAF, etc.). Les col­lec­tions « Pour en fi­nir avec » (La Ty­ran­nie tech­no­lo­gique, Jouets sexistes, etc.) et « Né­ga­tif » (Té­lé­phone por­table, gad­get de des­truc­tion mas­sive, RFID : la po­lice to­tale, etc.) dé­ve­loppent des ana­lyses ra­di­cales qui ébranlent les si­tua­tions d’alié­na­tion que nous vi­vons au quo­ti­dien. D’autres titres comme Qu’est ce que l’anar­chisme ? d’Alexandre Berk­man, La Ter­reur noire d’An­dré Sal­mon ou CAR­toons d’An­dy Sin­ger viennent com­plé­ter leur ca­ta­logue.
Les édi­tions L’échap­pée par­ti­cipent d’un mou­ve­ment de re­fon­da­tion d’une cri­tique so­ciale ra­di­cale et pensent le livre comme un des der­niers lieux de ré­sis­tance, un point d’an­crage pour une pen­sée co­hé­rente et ar­ti­cu­lée, hors du ré­seau et des flux in­ces­sants d’in­for­ma­tions et de sol­li­ci­ta­tions.

Alice Gaillard, Les Dig­gers. Ré­vo­lu­tion et contre-culture à San-Fran­cis­co (1966-1968)¸ L’échap­pée, 2008, 160 p., 20 eu­ros.
Avec un DVD du do­cu­men­taire Les Dig­gers de San Fran­cis­co d’Alice Gaillard et Cé­line De­ran­sart (90 min. 1998)