CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2012-2013 > MARSEILLE (CIRA) : L’émancipation des travailleurs, une histoire de la (...)

samedi 6 avril 2013 |

MARSEILLE (CIRA) : L’émancipation des travailleurs, une histoire de la Première Internationale par Mathieu Léonard

samedi 6 avril 2013

MARSEILLE (CIRA) : L’éman­ci­pa­tion des tra­vailleurs, une his­toire de la Pre­mière In­ter­na­tio­nale par Ma­thieu Léo­nard

« Il fal­lait […] un sens cri­tique suf­fi­sam­ment ai­gui­sé pour se li­bé­rer des in­ter­pré­ta­tions sou­vent ma­ni­chéennes qu’en ti­ra la pos­té­ri­té – his­to­rienne et mi­li­tante. Si on ajoute à ces atouts, la convic­tion, for­te­ment an­crée chez l’au­teur, que “cette his­toire foi­son­nante, por­teuse d’es­poirs ré­vo­lu­tion­naires mais aus­si de di­vi­sions et d’illu­sions” peut en­core “nous four­nir quelques en­sei­gne­ments né­ces­saires dans l’ur­gence des com­bats ac­tuels”, on com­prend la force de ce livre. »

À Contre­temps, n°41, sep­tembre 2012

Ma­thieu Léo­nard re­vient sur cette pé­riode riche et in­tense dont la Com­mune de Pa­ris est le pi­vot et qui fut d’abord celle « de l’émer­gence du pro­lé­ta­riat eu­ro­péen en tant que classe consciente d’elle-même, en tant que force po­li­tique au­to­nome lut­tant pour ses propres ob­jec­tifs » (Al­ter­na­tive li­ber­taire, n° 217, mai 2012) ain­si que sur les dé­bats qui ont agi­té l’As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale des tra­vailleurs (AIT), dite Pre­mière In­ter­na­tio­nale, fon­dée le 28 sep­tembre 1864 à Londres par des mu­tuel­listes prou­dho­niens, des trade-unio­nistes et des com­mu­nistes al­le­mands. Ce creu­set est à l’ori­gine des grands cou­rants du mou­ve­ment ou­vrier : so­cial-dé­mo­cra­tie, mar­xisme, syn­di­ca­lisme, anar­chisme.
« Mythes et fan­tasmes tra­versent sou­vent l’his­toire de la fa­meuse Pre­mière In­ter­na­tio­nale. En huit an­nées d’exis­tence, elle ré­su­ma toutes les as­pi­ra­tions et les di­vi­sions du mou­ve­ment ou­vrier ré­vo­lu­tion­naire, jus­qu’à sa lente ago­nie et son sa­bor­dage dans la que­relle entre “au­to­ri­taires” et “an­ti­au­to­ri­taires” » (N’autre école, n°31, hi­ver 2011-2012).
Dans la conti­nua­tion de cette que­relle, on évo­que­ra aus­si la fi­gure de Car­lo Ca­fie­ro (1846-1892), anar­chiste ita­lien, proche de Ba­kou­nine, et à ce titre op­po­sé à Marx, qui pu­blia pour­tant l’un des pre­miers ré­su­més du Livre I du Ca­pi­tal du théo­ri­cien al­le­mand.

Ma­thieu Léo­nard est ré­dac­teur au men­suel CQFD.

L’éman­ci­pa­tion des tra­vailleurs, une his­toire de la Pre­mière In­ter­na­tio­nale par Ma­thieu Léo­nard. Édi­tions La Fa­brique, 2011. 416 pages. 16 eu­ros.
Abré­gé du Ca­pi­tal de Karl Marx par Car­lo Ca­fie­ro. Le Chien rouge, 2013. 160 pages. 10 eu­ros.
Ces deux ou­vrages sont dis­po­nibles au CI­RA.