CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2013-2014 > MARSEILLE (CIRA) : Causerie animée par Philippe Pelletier : Géographie et (...)

samedi 11 janvier 2014 |

MARSEILLE (CIRA) : Causerie animée par Philippe Pelletier : Géographie et anarchie : quels rapports, quelle émancipation ?

samedi 11 janvier 2014

MARSEILLE (CIRA) : cau­se­rie ani­mée par Phi­lippe Pel­le­tier : Géo­gra­phie et anar­chie : quels rap­ports, quelle éman­ci­pa­tion ?

Après une vague de théo­ri­ciens anar­chistes plu­tôt concer­nés par la so­cio­lo­gie, le droit ou la science po­li­tique (God­win, Prou­dhon, Ba­kou­nine), ar­rive une gé­né­ra­tion cen­trée sur la géo­gra­phie (Éli­sée Re­clus, Pierre Kro­pot­kine, Léon Metch­ni­koff, Charles Per­ron, Mi­chel Dra­go­ma­nov).
La conco­mi­tance de ce phé­no­mène avec la créa­tion du mou­ve­ment anar­chiste or­ga­ni­sé sous ce nom (à par­tir de la fin des an­nées 1870), ne re­lève pas du ha­sard. Elle peut s’ex­pli­quer par l’es­sor du pro­jet com­mu­na­liste mal­gré l’échec de la Com­mune de Pa­ris, par la fin de la Pre­mière In­ter­na­tio­nale et l’es­sor du mar­xisme dans les mi­lieux d’abord in­tel­lec­tuels puis ou­vriers.
Par ailleurs, si l’on ad­met que le monde ac­tuel n’est ni post-in­dus­triel, ni post-mo­derne mais au contraire hy­per-in­dus­triel et hy­per-mo­derne, la géo­gra­phie et l’anar­chisme dé­ve­lop­pés par Re­clus ou Kro­pot­kine en plein cœur de la ré­vo­lu­tion in­dus­trielle et des so­cié­tés mo­dernes peuvent être re­lus et ré-ana­ly­sés en fonc­tion des pro­blé­ma­tiques ac­tuelles, à com­men­cer par les ques­tions de l’en­vi­ron­ne­ment (éco­lo­gie) et de la dé­mo­gra­phie (mal­thu­sia­nisme).

Alors que le mar­xisme ou la re­li­gion donnent une im­por­tance prio­ri­taire à l’his­toire (suc­ces­sion des modes de pro­duc­tion pour l’un, croyance dans le mes­sie du pas­sé-fu­tur et dans le pa­ra­dis de l’après), les mou­ve­ments so­ciaux ac­tuels se fo­ca­lisent sur des pro­blé­ma­tiques géo­gra­phiques : ré­ap­pro­pria­tion des es­paces et des lieux pu­blics, contes­ta­tion de grands pro­jets d’amé­na­ge­ment et oc­cu­pa­tion des lieux (Notre-Dame-des-Landes en Bre­tagne, No TAV en Ita­lie), créa­tion de zones d’au­to­no­mie, es­sor de mou­ve­ments re­liant di­rec­te­ment la pro­duc­tion et la consom­ma­tion qui posent la ques­tion de la terre (agri­cul­ture, ru­ra­li­té) et du trans­port (AMAP, co­opé­ra­tives).…

Géo­gra­phie et anar­chie : Re­clus, Kro­pot­kine, Metch­ni­koff par Phi­lippe Pel­le­tier. Édi­tions du Monde li­ber­taire : Les Édi­tions Li­ber­taires, 2013. 640 pages. 24 eu­ros.
Anar­chisme, vent de­bout ! : idées reçues sur le mou­ve­ment li­ber­taire par Phi­lippe Pel­le­tier. Le Ca­va­lier bleu, 2013. 250 pages. (Idées reçues. Grand angle). 22 eu­ros.
Éli­sée Re­clus : théo­rie géo­gra­phique et théo­rie anar­chiste par Phi­lippe Pel­le­tier. La no­tion de lit­té­ra­ture anar­chiste par Jean-Pierre Le­cercle. Place d’armes, 2013. 130 pages. Textes de confé­rences don­nées dans le cadre de la Ren­contre in­ter­na­tio­nale de Saint-Imier, 8-12 août 2012. 9 eu­ros.
Éli­sée Re­clus et nos géo­graphes : textes et pré­textes : textes du col­loque de Lyon, 2005 ou­vrage co­or­don­né par Isa­belle Le­fort et Phi­lippe Pel­le­tier. Noir et rouge, 2013. 453 p. 20 €.

Ces quatre ou­vrages sont dis­po­nibles au CI­RA.