CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2014-2015 > MARSEILLE (CIRA) : causerie animée par Grégory Chambat : Des contestations de (...)

samedi 8 novembre 2014 |

MARSEILLE (CIRA) : causerie animée par Grégory Chambat : Des contestations de l’école à l’école de la contestation…

samedi 8 novembre 2014

MARSEILLE (CIRA) : cau­se­rie ani­mée par Gré­go­ry Cham­bat : Des contes­ta­tions de l’école à l’école de la contes­ta­tion…

Parce qu’elle est une ins­ti­tu­tion ambiguë, tra­ver­sée par de nom­breuses contra­dic­tions, entre do­mi­na­tion et éman­ci­pa­tion, l’école est l’ob­jet de mul­tiples contro­verses et po­lé­miques. La ré­cur­rence même de ces dé­bats nous dit dé­jà peut-être quelque chose de leur sté­ri­li­té. Une chose en tout cas est à peu près cer­taine, ils éclairent ra­re­ment les pra­tiques et le quo­ti­dien de celles et ceux qui y vivent, sou­vent confron­té(e)s à d’autres dé­fis.
Ne de­vrions-nous pas plu­tôt, en ren­voyant dos-à-dos les ten­ta­tions ré­ac­tion­naires et les adap­ta­tions du sys­tème édu­ca­tif à l’air du temps, tra­cer des pers­pec­tives en pen­sant à la fois « contre » l’École et pour une autre édu­ca­tion, en met­tant les com­bats et les ex­pé­riences d’hier et d’au­jourd’hui au ser­vice des luttes so­ciales et pé­da­go­giques de de­main.
Quel autre re­gard sur l’école, quelle es­quisse de ce que pour­rait être, au­jourd’hui, une pé­da­go­gie sub­ver­sive et éman­ci­pa­trice pou­vons-nous (ré)in­ven­ter à la suite de celles et ceux qui, de­puis plus de 200 ans contestent l’école pour mieux la trans­for­mer ?
Ce pro­jet s’ins­crit dans une his­toire col­lec­tive, dans des ré­flexions et des ex­pé­ri­men­ta­tions qui ont tra­ver­sé l’his­toire sco­laire qui est aus­si l’his­toire de sa contes­ta­tion. Une his­toire po­pu­laire, mé­con­nue et mar­gi­na­li­sée parce qu’elle s’ins­crit dans le com­bat des do­mi­nés contre les do­mi­nants.
« L’école de la contes­ta­tion », c’est donc une école « contre », en­ga­gée et ré­vol­tée contre les in­éga­li­tés et leur lé­gi­ti­ma­tion, contre les do­mi­na­tions et leur per­pé­tua­tion. Mais c’est aus­si une école « pour » : l’éman­ci­pa­tion, qu’elle se fixe comme ho­ri­zon, se conçoit comme une lutte pour se li­bé­rer des alié­na­tions et des do­mi­na­tions, celles qui op­priment tout au­tant les « édu­qués » que les « édu­ca­teurs ».

En­sei­gnant de­puis 1995 à Mantes, en ré­gion pa­ri­sienne, Gré­go­ry Cham­bat est membre du co­mi­té de ré­dac­tion de la re­vue N’Autre école et du col­lec­tif d’ani­ma­tion du site Ques­tions de classe(s). Il est l’au­teur de Pé­da­go­gie et ré­vo­lu­tion (2011), d’Ap­prendre à déso­béir (2013) et de L’École des bar­ri­cades (2014) aux édi­tions Li­ber­ta­lia.