CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2016-2017 > MARSEILLE (CIRA) : 80 ans après, deux livres donnent la parole aux acteurs (...)

samedi 12 novembre 2016 |

MARSEILLE (CIRA) : 80 ans après, deux livres donnent la parole aux acteurs de la révolution sociale espagnole ; par les Giménologues. Charla (causerie) avec projection de photos

samedi 12 novembre 2016

MARSEILLE (CIRA) : 80 ans après, deux livres donnent la pa­role aux ac­teurs de la ré­vo­lu­tion so­ciale es­pa­gnole par les Gi­mé­no­logues. Char­la (cau­se­rie) avec pro­jec­tion de pho­tos

Fils de la nuitEn 2004, quelques li­ber­taires se pro­po­saient de pu­blier le ta­pus­crit des sou­ve­nirs d’An­toine Gi­me­nez, Bru­no Sal­va­do­ri de son vrai nom, un Ita­lien exi­lé à Mar­seille qui s’était en­ga­gé fin juillet 1936 sur le front d’Ara­gon dans le très peu connu Groupe in­ter­na­tio­nal de la co­lonne Dur­ru­ti. L’in­té­rêt pas­sion­né sus­ci­té par la ri­chesse ex­cep­tion­nelle du ré­cit de Gi­me­nez don­na nais­sance à l’en­tre­prise col­lec­tive, les Gi­mé­no­logues, qui abou­ti­ra deux ans plus tard à la pa­ru­tion chez l’In­som­niaque des Fils de la nuit : sou­ve­nirs de la guerre d’Es­pagne, ac­com­pa­gnés d’un ap­pa­reil de notes consé­quent.

Tra­duit en ita­lien, en cas­tillan et bien­tôt en an­glais, cet ou­vrage don­na lieu à des ren­contres entre les Gi­mé­no­logues et des res­ca­pés de cette épo­pée es­pa­gnole. Tant et si bien qu’une nou­velle édi­tion re­vue et en­ri­chie vient de pa­raître chez Li­ber­ta­lia, pré­fa­cée par l’his­to­rien François Go­di­cheau (cof­fret conte­nant 2 livres et un CD-Rom, 1000 pages, 22 eu­ros), et qu’un nou­vel ou­vrage vient de voir le jour à L’In­som­niaque : ¡ A Za­ra­go­za o al char­co ! : Ara­gon 1936-1938 : ré­cit de pro­ta­go­nistes li­ber­taires (447 pages, 20 eu­ros).

Dans ce der­nier, les Gi­mé­no­logues se penchent cette fois sur le vé­cu des mi­li­ciens et mi­li­ciennes com­bat­tant les troupes fran­quistes au sud de l’Ebre, face à Bel­chite, au sein de la co­lonne d’An­to­nio Or­tiz, anar­chiste dont le par­cours est bien moins connu que ce­lui de Dur­ru­ti.

Fi­dèles à leur mé­thode (re­don­ner la pa­role aux té­moins tout en re­liant ques­tions sin­gu­lières et ques­tions col­lec­tives), ils ras­semblent dans ¡A Za­ra­go­za o al char­co ! les té­moi­gnages d’ou­vriers et de pay­sans, ou de leurs en­fants, en­ga­gés corps et âmes dans une exis­tence digne d’être vé­cue.

Il s’agit d’En­gra­cia, fille de Flo­ren­ti­no Galván, membre du Conseil d’Ara­gon, de Pe­tra Gra­cia, jeune li­ber­taire de Sa­ra­gosse (et fu­ture mère du théo­ri­cien anar­chiste Tomás Ibáñez), d’Emi­lio Mar­co, mi­li­cien de la co­lonne Or­tiz, d’Hé­lios, fils de Juan Peñalver, cen­tu­rion d’Emi­lio, d’Isi­dro Be­net, mi­li­cien de la co­lonne Dur­ru­ti et son fils Cé­sar, et d’An­toine, fils de Ma­no­lo Valiña, homme d’ac­tion de la CNT-FAI.

Main­te­nant, ils ont qua­si­ment tous dis­pa­ru, et cet ou­vrage leur rend un vi­brant hom­mage.

Leurs ré­cits forment la ma­trice chro­no­lo­gique et évé­ne­men­tielle, dé­ve­lop­pée et re­cou­pée à par­tir de do­cu­ments pui­sés dans les centres d’ar­chives (IIHS d’Am­ster­dam, Ar­chi­vo Histórico Na­cio­nal de Sa­la­manque, ar­chives po­li­cières et ju­di­ciaires), dans la presse des an­nées 30 (La Van­guar­dia, So­li­da­ri­dad Obre­ra…), dans les écrits d’au­teurs li­ber­taires (A. Paz, L. Mer­cier-Ve­ga, R. Ru­fat, G. Le­val, V. Ri­chards…), et dans ceux d’his­to­riens sé­rieux tels B. Bol­lo­ten, F. Go­di­cheau et Chris Eal­ham.

Pour dé­ga­ger tou­jours plus cette his­toire de la chape de plomb qui s’est abat­tue sur elle, les Gi­mé­no­logues re­viennent en fin d’ou­vrage sur deux ques­tions es­sen­tielles : celle de la mise en pra­tique du sueño igua­li­ta­rio [rêve éga­li­taire] en Ara­gon, et celle de la vio­lence ré­vo­lu­tion­naire, ob­jet d’une po­lé­mique tou­jours ac­tuelle en Ca­ta­logne, in­cri­mi­nant tout par­ti­cu­liè­re­ment de jeunes anar­chistes des Ate­neos, ac­cu­sés de ter­ro­risme et je­tés en pri­son.

Re­cen­sions pa­rues dans la presse : http://gi­me­no­logues.org/spip.php?article671

Émis­sion dif­fu­sée par Ra­dio li­ber­taire le 22 mai 2016 : http://gi­me­no­logues.org/spip.php?article664