CIRA Marseille (Test)

Accueil > Débats > 2016-2017 > MARSEILLE (CIRA) : Chroniques de Gaza, Causerie avec Sarah Katz et Pierre (...)

samedi 3 décembre 2016 |

MARSEILLE (CIRA) : Chroniques de Gaza, Causerie avec Sarah Katz et Pierre Stambul

samedi 3 décembre 2016

MARSEILLE (CIRA) : Chro­niques de Ga­za, Cau­se­rie par Sa­rah Katz et Pierre Stam­bul

La Bande de Ga­za n’est pas si­tuée sur la lune. Elle com­mence à 60 ki­lo­mètres de Tel-Aviv, la ville oc­ci­den­tale, vi­trine de l’oc­cu­pant. Qui se sou­cie des deux mil­lions de Pa­les­ti­nien-ne-s en­fer­mé-e-s de­puis dix ans sur un mi­nus­cule ter­ri­toire ? Pas la grande ma­jo­ri­té des mé­dias qui ignorent la bande de Ga­za et contri­buent sou­vent à la dif­fa­mer : « ter­ro­ristes », « in­té­gristes », « liste noire »…

gaza siteCom­ment est-il pos­sible qu’après trois grands mas­sacres (Plomb Dur­ci 2008-2009, Pi­liers de la Dé­fense 2012, Bor­dure Pro­tec­trice 2014) qui ont tué plus de 4 000 per­sonnes, en ont lais­sé han­di­ca­pées plu­sieurs mil­liers, ont ren­du in­ha­bi­tables des quar­tiers ou des vil­lages en pro­vo­quant l’exode de toute la po­pu­la­tion et ont pul­vé­ri­sé en prio­ri­té l’ap­pa­reil pro­duc­tif pour ten­ter de trans­for­mer dé­fi­ni­ti­ve­ment les Ga­zaouis en as­sis­tés, tout conti­nue comme avant ? Le blo­cus de Ga­za est un crime ignoble. Ga­za est une so­cié­té nor­male dans une si­tua­tion to­ta­le­ment anor­male.
Nous avons pu sé­jour­ner à Ga­za du 23 mai au 9 juin 2016 dans le cadre de la deuxième mis­sion « Édu­ca­tion et par­tage so­li­daire ». Notre tâche es­sen­tielle a été de re­cueillir un maxi­mum d’in­for­ma­tions et de té­moi­gnages dans tous les do­maines : la vie quo­ti­dienne, les as­so­cia­tions, les par­tis po­li­tiques, la re­li­gion, les agri­cul­teurs, les pê­cheurs, la so­cié­té ci­vile, la jeu­nesse, les Bé­douins, le sys­tème édu­ca­tif… Au­près de nos amis proches, nous avons re­cen­sé les be­soins les plus ur­gents en ma­tière de col­la­bo­ra­tion ou de so­li­da­ri­té.

Si quel­qu’un vous dit : « Les Pa­les­ti­niens pensent que… », ne l’écou­tez pas ! Vous consta­te­rez que, dans cette cage, les avis, les ré­ac­tions, les façons d’être ou de pen­ser sont très di­verses.
Si quel­qu’un as­so­cie à Ga­za le mot de ter­ro­riste, in­di­gnez-vous ! Ces sté­réo­types sont cri­mi­nels et contri­buent à main­te­nir la cage fer­mée.

Sa­rah Katz a fait de nom­breux sé­jours à Ga­za dont un d’un an et de­mi (2012-2014).
Pierre Stam­bul est co­pré­sident de l’Union juive française pour la paix.

Chro­niques de Ga­za : mai-juin 2016 par Sa­rah Katz et Pierre Stam­bul. Acra­tie, 2016. 93 pages. 10 eu­ros. Ce livre se­ra dis­po­nible au CI­RA le jour de la cau­se­rie.

MARSEILLE (CIRA) : Chro­niques de Ga­za, Cau­se­rie avec Sa­rah Katz et Pierre Stam­bul